PILOTAGE STRATEGIQUE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES

Nous pensons qu’en ces temps de crise, la gestion des compétences et des connaissances prend encore plus d'importance.
- Afin de s'adapter aux changements de l'environnement économique et technologique, les entreprises doivent anticiper l'adaptation des compétences aux emplois, optimiser leurs recrutements, la mobilité interne et améliorer la capitalisation et la préservation de leurs connaissances.
- Par ailleurs, entre entreprises offrant des produits ou prestations similaires, le facteur de différenciation devient de plus en plus le facteur humain.

Pour parvenir à ces objectifs de changement ou tout simplement pour maintenir la cohésion de l’entreprise en ces périodes mouvementées, la qualité de gestion des RH et du dialogue social devient un enjeu stratégique.




















Il est donc nécessaire de déployer une vision de l’entreprise et d’en décliner une pratique RH qui soient empreintes de sens, ambitieuses mais réalistes, relayées par une communication courageuse et transparente afin de mettre les personnes en position d’acteurs et non de sujets.

L’un des outils qui favorisent cette démarche est la GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) qui oblige à se projeter dans le futur de l’entreprise et donne des repères factuels sur l’évolution des métiers.

Nous pensons que cet outil est tellement central que nous l’avons rebaptisé PSEC (Pilotage Stratégique des Emplois et des Compétences) afin de lui donner plus d’ampleur qu’une simple gestion de postes de travail ou de fonction.

Nous avons constaté que cette démarche donnait trop souvent de maigres résultats quant à son exploitation, ou bien était relayée par des outils trop sophistiqués que les opérationnels finissent par ne plus utiliser. C’est pourquoi nous avons une démarche pragmatique, basée sur des outils puissants mais simples.
Cette démarche se veut globale, car capable d’initialiser les outils RH incontournables, mais chaque entreprise peut y entrer et en sortir à des étapes différentes, selon ses outils existants et ses objectifs.

Voici le résumé de notre démarche :

       

Des financements existent pour vous aider à mettre en place cette démarche, par exemple la convention individuelle d’appui à la GPEC qui prend en charge 50% des investissements. Consultez-nous pour en savoir plus sur notre démarche et les modes de financement possibles.
Nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi :
L'Apec décrypte 10 ans de pratiques RH dans une enquête menée auprès de 400 DRH (Extrait d'une dépêche www.aef.info du 2 septembre 2009).

Parmi les principaux enjeux RH pour les dix prochaines années :
Le renforcement des compétences internes est jugé prioritaire pour 94 % des DRH, soit une progression de trois points par rapport aux dix années précédentes.
L'optimisation de la gestion RH reste un enjeu majeur pour les dix années qui viennent selon 86 % des DRH interrogés, en hausse de quatre points par rapport aux dix dernières années.
La fidélisation des collaborateurs constitue un des enjeux émergents pour les dix ans qui viennent : 83 % des DRH en feront une priorité pour les dix ans à venir, soit une progression de dix points par rapport aux priorités retenues aux cours des dix années passées.
La communication interne est une autre problématique dont le poids devrait s'accroître, devenant prioritaire pour 82 % des entreprises, soit une hausse de dix points par rapport aux dix dernières années.

Lire l’enquête de l’Apec [pdf]